Réadaptation préopératoire : le rôle de l’exercice avant une chirurgie

Si vous ou quelqu'un que vous connaissez se prépare à une chirurgie à venir, les informations que vous vous apprêtez à lire pourraient vous être très utiles. La plupart des gens sont familiers avec le principe de réadaptation suite à une chirurgie, mais la notion de réadaptation préopératoire gagne en reconnaissance.

Il y a souvent une période d'attente précédant toute forme d’intervention chirurgicale. Ce temps est précieux et peut être utilisé pour préparer le corps en vue de la chirurgie et faciliter le rétablissement après l’intervention. Quand les muscles, les os et les articulations sont dans un état optimal avant la procédure, l’impact de l’inévitable perte musculaire et de la raideur articulaire est minimisé suite à la procédure. Essentiellement, plus une personne est forte avant une chirurgie, meilleures sont les chances d’une récupération rapide et facile après la chirurgie.

Les personnes qui participent à un programme de réadaptation préopératoire ont tendance à reprendre leur fonction et retourner plus rapidement à leurs activités quotidiennes que celles qui ne participent pas à un programme de réadaptation préopératoire. Traditionnellement, un physiothérapeute aide à la réadaptation postopératoire, mais vous serez surpris d’apprendre qu’il peut aussi être votre plus grand allié durant le processus de « pré-réadaptation ».


Réadaptation préopératoire 101 

Il est normal que la région sur le point d’être opérée soit irritée et affaiblie. À l’aide d’un plan d’exercices bien conçu, un physiothérapeute peut aider à réduire l’inflammation et améliorer la circulation sanguine à la zone touchée. Ceci améliore la mobilité, aide à réduire la douleur et aussi à promouvoir les bons mouvements et minimiser les mouvements compensatoires comme se pencher et un port de poids inégal.

Le fait d’améliorer la santé et d’être en forme physique optimale peut faciliter la récupération postopératoire considérablement.

Voici de simples directives à suivre en ce qui a trait à un programme de réadaptation préopératoire :

  • Commencez le programme au moins six semaines avant la chirurgie.
     
  • Commencez lentement. Ce n’est pas le temps d’aggraver un problème existant ou d’en créer un autre.
     
  • Si vous êtes en bonne forme physique, considérez augmenter l’intensité, la fréquence ou la durée aussi longtemps que cela ne nuit pas à votre blessure actuelle.
     
  • Le yoga est une excellente façon de préparer l’esprit et le corps avant une chirurgie. La combinaison de détente et de mouvements réconfortants peut être bénéfique avant et après l’intervention.

Une des exigences pour obtenir un congé postopératoire est que le patient soit capable de faire certaines activités. Votre physiothérapeute collaborera avec le chirurgien pour établir vos objectifs et les critères de la récupération. Par exemple, vous pouvez être tenu de marcher quelques pas ou de monter des escaliers avant de pouvoir retourner chez vous. Une fois ce prérequis satisfait, vous pourrez commencer un programme d’exercices à la maison. Les patients qui sont physiquement préparés pour une chirurgie peuvent quitter l’hôpital plus rapidement et sont moins susceptibles de souffrir de complications.


La physiothérapie et la réadaptation préopératoire

Une consultation avec votre physiothérapeute comprendra une évaluation pour déterminer :

  • votre force musculaire et articulaire
     
  • votre habilité de bouger et d’accomplir des tâches quotidiennes (monter les escaliers, vous coucher et vous lever du lit)
     
  • le degré d’aide que vous nécessitez de vos amis et membres de votre famille

En travaillant avec un physiothérapeute avant votre chirurgie et en créant un plan de réadaptation préopératoire, vous allez créer une fondation solide pour une récupération rapide. Tout comme pour la collaboration postopératoire, vous pouvez vous attendre à ce que votre thérapeute travaille avec vos médecins pour faciliter votre récupération même avant votre chirurgie.

Le thérapeute vous aidera à vous familiariser avec les aides de marche et autre matériel de soutien comme les béquilles, les marchettes et les cannes, le cas échéant. Vous découvrirez les bonnes techniques, l’importance de la respiration et l’amplitude de mouvements des exercices importants que vous ferez après la chirurgie. Ceci réduira le stress et les inquiétudes associés au retour à la maison et faciliter votre indépendance.

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez envisage une chirurgie, planifiez une consultation avec nous. La « pré-réadaptation » est une très bonne façon d’accélérer votre réadaptation et nous sommes là pour vous aider à chaque étape du processus.