Chaud ou froid?

L’utilisation du chaud ou du froid peut, selon le cas, aider la guérison d’une blessure articulaire ou musculaire. Mais quand employer la chaleur ou le froid?

L’application du froid (avec un sac de gel, un sac de légumes congelés recouvert d’un linge ou de la glace) atténue l’enflure et l’inflammation. Il apaise la douleur tel un analgésique en plus de diminuer les spasmes musculaires et la circulation sanguine. Tandis que le chaud, avec le fameux sac magique, la bouillotte ou le coussinet chauffant, améliore la réparation des tissus et les rend plus élastiques. Il diminue aussi la douleur, agit comme un relaxant musculaire et augmente, quant à lui, la circulation sanguine.

Le froid soulage les blessures aiguës (de courte durée) et la douleur lors de la première phase des blessures de surutilisation. Il traite les crampes musculaires, les déchirures et les élongations. Appliquez le froid pendant au moins 48 heures après la blessure afin d’éviter l’inflammation excessive.

Vous ressentez de la chaleur ou de la douleur, votre blessure est rouge ou enflée et vous avez une perte de mobilité: vous êtes en présence de signes d’inflammation, la glace est donc indiquée. Dans certain cas, il est déconseillé d'appliquer de la glace si vous souffrez de diabète avancé, de la maladie de Raynaud ou d'une insuffisance circulatoire. En cas de doute, parlez-en à un physiothérapeute.

Attendez au moins une heure avant de vous lancer dans l’action après avoir mis du froid sur une blessure sportive. En retournant au jeu trop rapidement, vous risquez d'aggraver votre situation puisque la région traitée vous rend insensible à la douleur.

Lorsque l’inflammation s’est résorbée, vous pouvez appliquer de la chaleur pour stimuler la circulation sanguine. La chaleur est indiquée dans le cas de blessures subaiguës (2 semaines après la blessure initiale) ou chroniques (qui persistent depuis plus de trois mois). Employez la chaleur par périodes de 20 à 30 minutes. Si vous avez une ecchymose qui persiste depuis longtemps, la chaleur accélérera la guérison.

Petit conseil : n'apportez pas le coussin chauffant au lit ! Vous risquez de vous endormir et de vous brûler. Ne vous assoyez pas ou ne vous couchez pas sur ce dernier. Le poids du corps réduira l’influx sanguin et le risque de brûlure de la peau en sera accru.