Stabilisation lombaire

Les maux de dos sont parmi les pathologies les plus fréquentes au sein de la population. En effet, selon les dernières études, 84 % des gens en souffriront à un certain moment de leur vie. Ce qui est le plus préoccupant dans ceci, c’est que la majorité des gens parmi ceux-ci vont en souffrir à plus d’un moment. Cette récurrence peut être expliquée par différents facteurs : la poursuite de l’activité ou le maintien de la posture ayant mené au problème, un deuxième traumatisme, etc. Par contre, une des raisons majeures de la récurrence est la diminution de l’activation des muscles stabilisateurs de la colonne lombaire.

En effet, dans le corps humain, on note plusieurs types de muscles : certains sont des mobilisateurs — ils nous aident à exécuter un mouvement, comme le quadriceps ou le biceps. Ces muscles sont généralement plus forts, mais moins précis dans leur action et plus fatigables. D’autres muscles ont davantage un rôle de stabilisation. Ils sont souvent plus profonds, plus endurants. Ils sont souvent méconnus, mais jouent un rôle primordial dans la prévention des blessures. Par exemple, lorsqu’on se penche pour soulever un objet, qui est un mécanisme de blessure très fréquent, nos muscles stabilisateurs devraient contracter avant d’initier le mouvement, afin que nos muscles mobilisateurs puissent faire leurs actions librement (plier les genoux, saisir la charge, se relever). Ainsi, tout au long du mouvement, la colonne lombaire sera protégée des différentes forces de cisaillement.

Parmi les muscles stabilisateurs, au niveau lombaire, on compte le transverse de l’abdomen, les multifides, les muscles du plancher pelvien et le diaphragme. Le transverse de l’abdomen fait partie des muscles abdominaux, mais il est plus profond que les autres et va véritablement mimer le rôle d’un corset en raison de son origine et son insertion (voir sur la photo). Les multifides sont de petits muscles stabilisateurs qu’on retrouve à tous les niveaux de part et d’autres de la colonne vertébrale. Les muscles du plancher pelvien vont d’abord et avant tout aider à la continence urinaire et fécale, mais ont aussi un impact sur la stabilité de la colonne lombaire. De plus, ils agissent en synergie avec le transverse de l’abdomen, c’est-à-dire que leur contraction favorise la contraction du transverse et vice-versa. Finalement, le diaphragme, principal muscle de la respiration, est également important pour garder une région lombaire en bonne santé, c’est pourquoi on va régulièrement cibler le patron respiratoire afin de diminuer les douleurs lombaires.

Pourquoi doit-on renforcir ces muscles stabilisateurs ? Pour la simple et bonne raison que chez la majorité des gens, ayant souffert ou non de maux de dos, ils sont inefficaces dans la stabilisation, ce qui prédispose à d’autres problèmes. Lorsqu’on n’utilise pas un muscle mobilisateur (quadriceps, par exemple), il s’atrophie, c’est-à-dire qu’il diminue en volume. Il peut « s’endormir » et son action devient quasi-inexistante.

Avec votre physiothérapeute, il vous faudra donc commencer par des exercices simples d’activation de ceux-ci en position statique pour ensuite progresser et les impliquer dans les mouvements et les activités de la vie quotidienne. Votre physiothérapeute saura vous outiller afin que la progression se fasse au bon rythme et que vos maux de dos ne refassent pas surface.

Un exercice de base se fait couché sur le dos avec les genoux pliés. Dans cette position, on veut aller recruter le transverse de l’abdomen en amenant le nombril vers la colonne vertébrale. Si cette action vous semble difficile, vous pouvez également vous servir de la synergie avec les muscles du plancher pelvien en forçant comme si vous vouliez vous retenir d’uriner. Ceci devrait vous aider à aller activer les abdominaux profonds. Ensuite, il s’agit de contrôler la contraction : on demande souvent de maintenir la contraction une dizaine de secondes, sans arrêter de respirer, puis de recommencer au moins dix fois à raison de trois fois par jour.

N’hésitez pas à consulter votre physiothérapeute afin d’avoir un suivi personnalisé de votre condition qui répond à l’ensemble de vos attentes.

 

Félix-Olivier Brochu
physiothérapeute
Action Sport Physio Laval