Prévention des blessures liées aux chutes

La prévention des blessures est la science évolutive consistant à identifier les facteurs de risque, les causes, les mécanismes et les segments de population à risque. L’évaluation et l’analyse de ces facteurs de risque statistiques permettent aux experts d’élaborer des programmes spécialisés aidant à réduire les possibilités de blessures. 

Par exemple, une analyse statistique des blessures chez les athlètes féminines au collégial a permis d’identifier un grand nombre de blessures de ligament croisé antérieur du genou comparativement aux athlètes masculins. Les programmes d’exercices de prévention pré-compétition ont contribué à réduire le risque. Plus récemment, plusieurs associations professionnelles telles que la LNF, la LCF et la LNH ont déterminé que les commotions cérébrales surviennent de plus en plus fréquemment. Chacune de ces associations ont pris les mesures nécessaires en modifiant des règlements, en mettant sur place des programmes de sensibilisation et une meilleure gestion des commotions, ainsi qu’en améliorant l’équipement en vue de réduire les risques chez les joueurs. 

Très souvent, on ne se perçoit pas comme une personne à risque de blessures. Un type de blessure des plus fréquents, surtout chez les personnes âgées, provient des chutes. On dit qu’un aîné sur trois fait une chute chaque année. Malheureusement, les blessures qui en résultent sont souvent débilitantes et occasionnent une perte d’indépendance, qui mène à un besoin plus grand d’aide et de soins. Les facteurs de risque identifiés incluent la faiblesse musculaire, l’équilibre, les problèmes de démarche et de stabilité, la polychimiothérapie, une acuité mentale réduite, une vue réduite, des vertiges et des problèmes cardiaques.

Peut-on éviter une chute? Certaines chutes ne peuvent être évitées, mais en identifiant les personnes à risque, nous pouvons aider à réduire ce risque. Une recherche continue en matière de programmes spécialisés, d’évaluation et d’outils d’exercice a produit des résultats très positifs. Faire de l’exercice régulièrement joue un rôle important dans la prévention des chutes. Depuis peu dans le monde de l’exercice, on utilise de l’équipement d’exercice à plaque vibrante. Des études récentes ont démontré que cet équipement aide à maintenir, à développer et à améliorer l’équilibre chez les personnes âgées. On a également identifié l’entraînement de la force musculaire, le tai-chi et les marches régulières comme étant des façons de prévenir les chutes.

L’élément-clé, ici, est d’identifier et d’éduquer les gens à risque. Une chute peut causer une angoisse profonde, des changements dans les habitudes de vie, ainsi qu’une perte d’indépendance. Bien que plusieurs facteurs de risque aient été identifiés (les problèmes d’équilibre, de stabilité, de démarche et de faiblesse musculaire, pour ne mentionner que ceux-ci), la recherche en matière de prévention et d’élaboration de programmes spécialisés, tels que celui qu’offrent certaines cliniques Action Sport Physio, contribue à réduire les risques et aident les personnes à risque à minimiser leurs chances de faire une chute.