Les 9 meilleurs moyens de prévenir les blessures à l'aine

​Les blessures à l’aine sont courantes parmi les sportifs. Voici nos meilleurs conseils pour prévenir les blessures à l’aine :

  • Faites un échauffement dynamique ! Bien que facilement négligé, l’échauffement est pourtant important. Avant vos entraînements et vos compétitions, faites un échauffement complet comprenant des mouvements lents et rapides, des étirements dynamiques (avec mouvement) et des exercices particulièrement adaptés à votre sport.
     
  • Étirez les muscles antérieurs et postérieurs des cuisses chaque jour. Le serrement des muscles de l’aine figure parmi les principaux facteurs contribuant aux blessures à l’aine. Par ailleurs, il est important d’étirer les tendons du jarret afin de maintenir un bon équilibre musculaire.
     
  • Obtenez régulièrement des traitements manuels d’un physiothérapeute, d’un thérapeute du sport ou d’un massothérapeute. Ces traitements favorisent la flexibilité des muscles et permettent d’aborder les points détente et le tissu cicatriciel qui peuvent donner lieu à des blessures.
     
  • Consultez nos experts du conditionnement physique et de la musculation pour apprendre des exercices adaptés à votre sport afin de maîtriser les manœuvres (changements de direction, pivots) les plus susceptibles de causer une blessure à l’aine. De cette façon, vous renforcerez et adapterez vos muscles afin de mieux exécuter ce genre de mouvement.
     
  • Travaillez votre stabilité du tronc. Une bonne stabilité du tronc et pelvienne constitue une base solide pour l’exécution des mouvements particuliers de votre sport, tout en minimisant le risque de blessure aux adducteurs.
     
  • Utilisez des appareils de musculation et des bandes élastiques pour renforcer les muscles antérieurs des cuisses. Il est particulièrement important de renforcer les muscles sollicités par le mouvement à l’origine de votre blessure afin d’éviter de vous blesser de nouveau.
     
  • Renforcez les muscles latéraux de la hanche, surtout les muscles fessiers, afin de renforcer votre stabilité pelvienne.
     
  • ​Améliorez votre proprioception. La proprioception, soit la perception de la position des différentes parties du corps, s’apparente à l’équilibre. Puisqu’elle affecte notre façon de nous déplacer, surtout lorsque nous sommes en perte d’équilibre, elle joue un rôle important dans la prévention des blessures.
     
  • Prenez beaucoup de repos et évitez de vous surentraîner ! Les entraînements excessifs ou de trop longue durée causent la fatigue, ce qui augmente votre risque de blessure.
     

Elaboré par Alain Scheldeman, Action Sport Physio West Island