La périostite tibiale

Le tibia est la surface avant de la partie inférieure de la jambe. Quand nous marchons, sautons et courons, cette partie du corps subit une tension et un stress constants.

Une blessure de surutilisation survient quand un certain seuil de tolérance est franchi. Il s'agit là d'une condition appelée périostite tibiale. Une douleur intense se produit à l’avant, à l'intérieur, à l'extérieur et, parfois, à l'arrière de la partie inférieure de la jambe. Si cette douleur n'est pas traitée, elle peut mener à des fractures de stress du tibia. Une périostite tibiale se produit en raison de lésions et d’une inflammation des tendons des muscles attachés au tibia. La douleur peut être assez insupportable, forçant les gens à prendre de longues périodes de repos pour permettre à l'inflammation de guérir. La physiothérapie joue un rôle important dans le traitement de la périostite tibiale.

Voyez votre physiothérapeute si :

  • Vous ressentez une douleur persistante après avoir fait de l'exercice ou une activité physique. La douleur ne disparaît pas après 3-4 jours de repos et de glace sur l’articulation ou le membre.
  • Vous ressentez une douleur sourde, qui réapparaît avec de l’activité.
  • La prise d’analgésiques en vente libre ne fait pas disparaître la douleur.
  • La jambe est enflée ou présente des signes de contusions suite à des activités.


Prévention, diagnostic et traitement de la périostite tibiale

Conseils pour prévenir la périostite tibiale :

  • Les personnes ayant les pieds plats devraient porter des chaussures bien rembourrées.
  • Des échauffements des membres et du corps, suivis d’étirements, sont recommandés.
  • Portez un manchon en néoprène pour garder la jambe au chaud.
  • Dès un premier signe de douleur au tibia, cessez l’exercice.
  • Évitez de courir sur du béton ou autres surfaces dures.
  • Prenez l’habitude de faire des étirements tout au long de la journée.
  • Si vous faites de l’embonpoint, perdez du poids pour alléger la charge sur vos hanches, genoux et tibias.


Diagnostic de la périostite tibiale :

Le cours de l’événement ayant déclenché la douleur est un indice important. Le physiothérapeute fera une évaluation clinique qui comprend une légère pression sur la zone du tibia et une variété de tests spéciaux. Les fractures de stress, le syndrome des loges, le coincement de nerfs et de l'artère poplitée sont quelques-unes des conditions qui doivent être prises en considération.


​Traitement de la périostite tibiale :

Les bases du traitement comprennent la glace et le repos.

Analyse de la démarche et des chaussures

Une analyse de la façon dont une personne marche et court est une partie importante du traitement. Un mauvais mécanisme de marche peut transmettre une force considérable au genou et à la hanche à travers le tibia. Lorsque ça en est le cas, les physiothérapeutes corrigent les patrons de marche et recommandent des chaussures capables d’absorber les chocs.

Étirements et renforcement musculaires

Les muscles tibiaux et péroniers sont fixés au tibia et doivent être étirés de façon adéquate avant toute forme d'exercice. La physiothérapie a recours à différents étirements du pied qui aident à étirer et échauffer ces muscles. Renforcer les muscles endommagés peut également aider.

Modification des activités

Les physiothérapeutes peuvent proposer des activités alternatives pour minimiser le stress sur les tibias. Ceci peut inclure la natation et le vélo.

Exercices d’amplitude des mouvements

Les exercices pour la hanche, le genou, la cheville et le pied améliorent la circulation sanguine, réduisent l'inflammation et soulagent la douleur.

Soutien de la voûte plantaire

L'absence ou l'effondrement d'une voûte plantaire normale peut résulter en une périostite tibiale. Le physiothérapeute recommandera des orthèses appropriées, qui peuvent être fabriquées sur mesure pour le patient et qui fourniront la quantité appropriée de soutien à la voûte plantaire.


Vous remettre sur pied

La phase de rétablissement

La phase de rétablissement varie et peut prendre de 3 semaines à 6 mois. Petit à petit, vous reprendrez vos activités préférées sous la supervision de votre physiothérapeute. Les activités à faible ou sans impact comme la natation, la marche et le vélo peuvent mener à des exercices progressifs de mise en charge.

La périostite tibiale est guérie lorsque :

  • Le membre affecté a repris de la force et de la souplesse et est maintenant comparable au membre non affecté.
  • Vous ne ressentez pas de douleur en faisant du jogging, des sprints et des sauts.
  • Une radiographie révèle que les fractures de stress sont guéries.

La physiothérapie peut vous aider à vous remettre sur pied et tous les membres de notre équipe sont là pour vous. Nous pouvons vous aider à prévenir les blessures et la douleur : c’est pourquoi il est important de prendre rendez-vous dès le premier signe d’inconfort.

Le plus tôt vous nous donnerez la chance d’évaluer votre blessure et de commencer un traitement, le plus vite vous guérirez. Il nous fera plaisir de vous aider à vous remettre sur pied.