Qu'est-ce qu’une hernie discale?

On entend souvent parler de gens qui se plaignent de douleur au dos ou qu'ils ne peuvent pas se pencher parce qu'ils ont des hernies discales. Mais qu'est-ce qu’une hernie discale exactement?


Anatomie 101

Tout d'abord, il faut savoir que nous avons ce qu'on appelle des disques entre chaque vertèbre de la colonne vertébrale. Ces disques sont composés d'un anneau extérieur avec un noyau gélatineux à l'intérieur. Il peut être comparé à un beigne avec de la gelée à l'intérieur : lorsque vous mordez d'un côté de celui-ci, la gelée est poussée en direction opposée et elle peut même en sortir. Il en est de même pour votre disque intervertébral : si vous forcez dans une direction, cela met de la pression d'un côté du disque et le noyau est poussé en direction opposée.

La douleur causée par l'hernie discale survient lorsque le noyau du disque appuie sur les structures à proximité de la colonne vertébrale. Ainsi, si elle comprime la racine d'un nerf, il est possible que la douleur irradie le long de la jambe, qu'il y ait des engourdissements et qu'il y ait une faiblesse des muscles.


Facteurs de risque

 Les risques de se faire une hernie discale augmentent si :

  • Vous soulevez de lourdes charges avec le dos;
  • Vous souffrez d'embonpoint, car cela augmente le stress sur la colonne vertébrale;
  • Vous êtes sédentaire, car les muscles stabilisateurs de la colonne vertébrale ne seront pas assez forts;
  • Vous conduisez souvent pour de longues périodes, car la position assise prolongée et les vibrations occasionnent un grand stress pour la colonne vertébrale;
  • Vous fumez, car les disques reçoivent moins d'oxygène et sont plus à risque de dégénération.


Traitement

Si vous pensez que vous souffrez d'une hernie discale, il est important d'aller consulter un professionnel de la santé afin d'avoir un diagnostic médical clair et d'être bien pris en charge. Cependant, en attendant, il est recommandé de prendre du repos, mettre de la glace dans la région lombaire, prendre des anti-inflammatoires au besoin et, surtout, éviter de se pencher vers l'avant ou de forcer en flexion du tronc. Vous pouvez également vous mettre un coussin dans le bas du dos lorsque vous êtes assis afin de supporter la région lombaire.


​Prévention

Afin de prévenir cette condition, il est recommandé de rester actif pour avoir des abdominaux et des stabilisateurs assez forts pour protéger votre colonne vertébrale. Assurez-vous également de garder une bonne posture et un poids santé. Il est aussi très important de soulever des charges avec la bonne technique : pliez vos jambes en gardant le dos droit et la charge proche de votre corps. Vos jambes sont habituées de forcer, mais pas votre dos !

 

Élaboré par Camille Ménard-Pétrin